Les musiciens

haute_résolution_151A9076_Annie_Éthier_P

Guillaume Villeneuve

Violon

haute_résolution_151A9151_Annie_Éthier_P

Diane Bayard

Violon

haute_résolution_151A9289_Annie_Éthier_P

Benjamin Rota

Alto

Francois_Leclerc_cello

François Leclerc

Violoncelle

Guillaume Villeneuve

 

Violoniste français entreprenant et passionné, Guillaume Villeneuve est un musicien engagé dans des projets artistiques centrés autour de valeurs d’excellence musicale, de transmission et de cohésion sociale.

Interprète actif sur la scène montréalaise tant au violon baroque que sur instrument moderne, il joue régulièrement avec divers ensembles tels que Arion, L’Harmonie des saisons, Galileo, orchestre dont il est violon solo, l'Orchestre de Chambre McGill ou encore le SMAM. Passionné par la musique de chambre, il est membre fondateur du quatuor Cobalt et collabore régulièrement avec de nombreux artistes. Il s’est produit récemment dans des festivals comme le Domaine Forget, le Festival Bach Montréal, le festival Orford Musique et dans des salles comme le Centre National des Arts à Ottawa ou la Maison symphonique de Montréal.

Lauréat du concours de concerto de l’OPMEM, Guillaume s’est démarqué également en tant que finaliste du concours de concerto de l’OUM et a participé au concours international de violon Ginette Neveu.

 

Présent sur la scène française, il a enregistré en 2016 un disque avec l’ensemble Antiphona pour le label Paraty et s’est produit régulièrement au sein de nombreux orchestres dont l’Orchestre de chambre de Toulouse.

Le partage de la passion de la musique est central dans l’activité de Guillaume. Il enseigne actuellement le violon au conservatoire du Collège Stanislas. Engagé socialement, il est également professeur pour la fondation de l’école secondaire Saint-Luc et a enseigné en Haïti dans le cadre du projet « ambassadeurs OM 2018 », nouvellement nommé « Collectif Unissons ».

Après des études en France avec Gilles Colliard, Raphaël Oleg et Nathalie Descamps, Guillaume a continué son parcours à l’Université de Montréal où il a obtenu un baccalauréat en interprétation sous la tutelle d’ Annick Roussin ainsi qu’une maîtrise en interprétation avec le violoniste et chef d’orchestre Jean-François Rivest. Guillaume a ensuite complété un Graduate Diploma avec la virtuose JinJoo Cho à l’Université McGill. Guillaume est lauréat de plusieurs prix et bourses dont une Bourse d’excellence des Études supérieures et postdoctorales de l’Université de Montréal.

Diane Bayard

Artiste éclectique, Diane voyage du violon à l’alto, sur instruments anciens et modernes. Chambriste passionnée, elle a partagé la scène canadienne avec des artistes de renommée internationale tels que Laura Andriani, Silvia Mandolini, Yukari Cousineau, Jutta Puchhammer, Yegor Dyachkov, et le Quatuor Bozzini. Elle est membre fondatrice du Quatuor Cobalt, ensemble qui explore notamment des interprétations historiquement éclairées sur instruments d’époque. Cobalt est quatuor collaborateur depuis 2018 au Domaine Forget.

 

Au Québec, Diane a été vue sur scène avec Arion Orchestre Baroque, l’Orchestre de l’Agora, l’Orchestre Nouvelle Génération, Galileo, l’Orchestre symphonique de Sherbrooke ou encore l’Orchestre symphonique de Drummondville et dans divers festivals tels que le Festival Orford, le Festival du Domaine Forget et le Festival d’opéra de Québec. En tant que soliste, elle a interprété la Romance op. 50 de Beethoven avec l'Orchestre de l'Université Lyon 3 (France) et le Concerto en La mineur de J.S. Bach pour deux violons avec Guillaume Villeneuve, sous la direction de Luc Beauséjour (Canada)

Profondément humaniste, Diane s’engage dans divers projets pour la diffusion de la culture et de l’éducation. Elle est notamment partie transmettre sa passion en Haïti à l'académie d'été de l'Institut de musique de Cemuchca en 2018. Elle est également professeure de violon dans plusieurs institutions montréalaise, dont le conservatoire du Collège Stanislas.

​Diplômée du Conservatoire de Lyon sous la tutelle de Nathalie Geoffray-Canavesio, Diane a également bénéficié de l’enseignement de Pavel Vernikov, Svetlana Makarova,Marie Charvet, Lucie Robert et Paul Kantor. Elle a ensuite étudié le violon en région parisienne avec Annick Roussin, Nicolas Miribel ainsi que l’alto avec Claire Merlet. Diane a développé son jeu orchestral à l’académie des jeunes de l’Orchestre National de Lyon, ainsi que dans la Formation spécialisée au métier d’orchestre au Conservatoire de Lyon.

Au Québec, Diane a obtenu une maîtrise en interprétation à l’Université McGill dans la classe de JinJoo Cho après avoir complété son baccalauréat en interprétation dans la classe d'Annick Roussin à l'Université de Montréal, soutenue durant trois années par le mécène Michel Saucier et par l’Université de Montréal à travers diverses bourses d’excellence.

 

Benjamin Rota

Benjamin Rota est un altiste et compositeur français né en 1983. Ce passionné de musique a intégré le conservatoire de Pontarlier dès l'âge de 5 ans, en qualité d'apprenti violoniste. Solfège et musique de chambre lui furent inculqués, allumant chez ce mélomane averti une flamme qui ne s'éteindra jamais.

 

Diplômé des Conservatoires de Boulogne Billancourt et Paris en violon et en alto, il a intégré de 2009 à 2012 l’Orchestre les Siècles, qui joue sur instruments d’époque. Ancien membre des quatuors Lamy et Echo, il a fait plusieurs enregistrements et des tournées internationales en Europe. Formé par les Quatuors Debussy, Parisii et Alban Berg, il a participé à la formation ProQuartett au Conservatoire de Paris.

 

Après avoir pratiqué le violon de longues années durant, Benjamin s'empara d'un alto en 2003 et en fit son instrument de prédilection. Très à l'aise dans un orchestre ou en chef de section, il enchaîna les concerts aux quatre coins du monde. Sous la direction des plus grands chefs d'orchestre, tels que Jean-Claude Casadesus, François-Xavier Roth ou encore Maxim Vengerov, il fit voler son archet sur les airs de la musique classique et de la musique de chambre. De la Chine à Paris, en passant par le Maroc et l'Angleterre, Benjamin s'imprègne de nombreuses cultures musicales et acquiert un savoir-faire qui lui confère l'excellence.

 

Fort de ses connaissances et de sa maîtrise en musique de chambre notamment, Benjamin se lance dans la composition de pièces musicales en 2007. De sa créativité fertile naîtront une centaine de pièces, dont certaines sont éditées chez Gérard Billaudot, comme «Dona Nobis Pacem», une oeuvre pour alto solo. Depuis 2010, Olivier Charlier, François Salgue, Yury Revich, Michel Mikalakakos, Tanguy de Willancourt ou encore Antoine Gramont n'ont pas hésité à donner de leur talent pour donner vie à ses compositions.


En 2017, son désir d’approfondir sa passion pour la connaissance de la musique l’a amené à compléter une maîtrise en interprétation dans la classe de Jutta Puchhammer-Sédillot à l'Université de Montréal, où il intégra le Quatuor Cobalt en 2018.

 

François Leclerc

Le violoncelliste montréalais François Leclerc a débuté l’apprentissage de la musique à 8 ans dans le cadre d’un programme scolaire. Dès son plus jeune âge, il est initié à la musique d’ensemble dans de nombreux orchestres de jeunes. À seulement 18 ans, François s’était déjà produit sur les scènes de plusieurs villes au Canada, aux États-Unis et en Europe. À 16 ans, il a offert un concert au prestigieux Carnegie Hall de New York en tant que chef d’attaque et soliste.

En tant que musicien d’orchestre, il a joué avec le Nouvel Ensemble Moderne, l’Orchestre de l’Agora et a été violoncelle solo de l’Orchestre de l’Université de Montréal. Il a travaillé avec de nombreux chefs d’orchestre dont Kent Nagano, Jean-François Rivest, Yoav Talmi, Lorraine Vaillancourt et Mathieu Lussier. Il a également été récipiendaire de bourses du Fonds Luc Vinet de la Faculté de musique de l’Université de Montréal.

Membre fondateur du Quatuor Cobalt, il est un chambriste aguerri. Il s’est en outre frotté à différentes formations et a bénéficié de l’enseignement du Quatuor Bozzini, du Trio Gryphon et des pédagogues Laura Andriani, Annick Roussin et Laurence Kayaleh. En solo, il s’est produit en classe de maître pour Jean-Guihen Queyras, Jan Vogler et Clive Greensmith. Récipiendaire d’un baccalauréat et d'une maîtrise en interprétation à l’Université de Montréal sous la tutelle de Yegor Dyachkov, il y a  également complété un DEPA en violoncelle baroque avec Elinor Frey.

En plus de l’enseignement en privé, François œuvre comme professeur spécialiste auprès des jeunes de la Fondation musique de l’école secondaire St-Luc et enseigne au conservatoire du Collège Stanislas. Il est allé en Haïti en juillet 2018 pour enseigner au camp musical de l’école CEMUCHCA, à Cap-Haïtien.

 

©2020 Quatuor Cobalt