top of page
COBALT_ANY49454_Annie_Diotte.jpg

BIOGRAPHIE

Le Quatuor Cobalt se distingue par son approche musicale éclectique et moderne, explorant avec autant d’enthousiasme la musique ancienne sur instrument d’époque que les créations contemporaines. 

 

Musiciens engagés, les membres du quatuor se dédient à rendre la musique toujours plus accessible à un large public, défiant les barrières stylistiques et sociales. C’est cette volonté qui les mène à fonder « Les ruelles musicales », une série de concerts présentés dans les parcs et les ruelles de Montréal alliant musique classique et street art. En 2021, Cobalt s’associe avec la danseuse d’origine burundaise Axelle Munezero dans un programme mêlant Waacking et tango.

 

Mis en avant dès ses débuts, l’ensemble est quatuor collaborateur à l’Académie internationale de musique et de danse du Domaine Forget depuis 2018.

 

Au Québec, le Quatuor Cobalt a joué dans divers festivals comme le Festival International de Lanaudière, le Festival International du Domaine Forget ou encore le Festival International de Jazz de Montréal. Après une tournée française en 2019, l'ensemble a effectué sa première tournée québécoise en 2021 dans des lieux mythiques tels le Palais Montcalm à Québec et la Place des Arts à Montréal. L’ensemble multiplie les collaborations avec des artistes québécois de renommée internationale tels que Yukari Cousineau, violon solo de l’Orchestre Métropolitain ou encore Vincent Lauzer, Révélation Radio-Canada. Récemment, le quatuor a collaboré avec Patrick Watson sur son spectacle Wave, revisitant le répertoire du chanteur montréalais à travers des arrangements liant textures et improvisations.

 

Lors de sa première performance en 2017, l’ensemble est remarqué par la violoniste Laura Andriani (Quatuor Alcan), qui pousse alors l’ensemble à entreprendre une démarche de redécouverte du répertoire avec archets d’époque et l’utilisation de cordes en boyau. En collaboration avec le compositeur Francis Battah et le claveciniste Steve Bergeron, cette recherche de sonorité propre pousse le quatuor à développer le projet d’un spectacle mêlant la musique du 18e au 21e siècle à une composition spécialement commandée pour l’occasion, le tout sur cordes en boyau.


Engagé dans la diffusion du répertoire d’aujourd’hui, l’ensemble met à l’honneur la musique contemporaine avec plusieurs collaborations et créations de compositeurs québécois. Le quatuor a notamment interprété en première mondiale le Quartetto no.2 de Francis Ubertelli au Centre de musique canadienne de Toronto, le sextuor Neige de François-Hugues Leclair lors de la création américaine de l’œuvre à la Chapelle historique du Bon-Pasteur à Montréal. Proche des compositeurs de la nouvelle génération, le quatuor est fier de contribuer à leur rayonnement en participant à la création de nombreuses oeuvres, dont Quatre miniatures pour basse électrique et quatuor à cordes (...et quelques tambours) de Maggie Ayotte, gravées sur l’album « Déductions » du bassiste Rémi-Jean Leblanc, ou encore Sourdre d’Émilie Girard-Charest commandée par Codes d’accès pour le Quatuor Cobalt et présentée en première mondiale lors du festival Temporel 2021.

 

Désireux de transmettre sa passion auprès des jeunes générations, le quatuor a collaboré avec la Fondation Musique de l’École secondaire Saint-Luc pour offrir des concerts pédagogiques aux élèves afin d’initier le public de demain. Actifs à l’international, plusieurs de ses membres participent au projet « Collectif Unissons » qui les a conduits à enseigner en Haïti.


Le Quatuor Cobalt a été formé à l’Université de Montréal. Il a reçu l’enseignement de la pédagogue Annick Roussin et de Yegor Dyachkov avant d’entrer dans la classe de quatuor à cordes de Laura Andriani. L’ensemble a eu l’honneur d’être artiste en résidence à la Faculté de musique de l’Université de Montréal pendant la saison 2020-2021.

 

Lors de l’édition 2021 du Grand rendez-vous de la musique du Conseil Québécois de la Musique, l’ensemble a dévoilé son nouveau spectacle Danses en Terre de Feu, présenté en 2021 et 2022 dans les plus belles salles du Québec.

 

Le Quatuor Cobalt est soutenu par le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts de Montréal et la Fondation Père-Lindsay.

COBALT_ANY49403_Annie_Diotte.jpg

MUSICIENS

Musiciens

Guillaume Villeneuve

Concertiste prolifique, Guillaume Villeneuve joue et enregistre régulièrement avec les ensembles Arion Orchestre Baroque, le Studio de Musique ancienne de Montréal, Pallade Musica ou encore l’Orchestre du festival Bach de Montréal.

 

Violon solo de l’orchestre Galileo et première chaise des seconds violons de l'Harmonie des saisons, Guillaume a été violon solo invité des ensembles Ottawa Baroque Consort, Ensemble Caprice ou encore de l’ensemble français Antiphona.

 

Lauréat de nombreux concours et de bourses prestigieuses, il a gagné 4 prix, dont le premier prix et le prix du public, au concours de musique ancienne Mathieu Duguay du Festival international de musique baroque de Lamèque en 2022. Soliste dans un concert nominé au Prix Opus 2020 avec l’orchestre Galileo, il est aussi lauréat du concours de concerto de l’OPMEM.

 

Diplômé de l’Université McGill et d’une maîtrise avec la plus haute distinction de l'Université de Montréal, Guillaume crée le Quatuor Cobalt pendant ses études, ensemble dont il assume la direction artistique.

 

Convaincu de la place centrale des arts dans la société, Guillaume fonde la série de concerts «Les ruelles musicales» avec ses collègues du Quatuor Cobalt, initiative soutenue par la Fondation Père-Lindsay visant à amener la musique au plus proche des résidents montréalais.

 

Guillaume Villeneuve joue sur un violon Jean-Baptiste Vuillaume 1858 généreusement prêté par Olivier Pérot, propriétaire de La Maison du Violon.

VilleneuveG_ANY49639_Annie_Diotte.jpg

Diane Bayard

BayardD_ANY49866_Annie_Diotte.jpg

Chambriste passionnée, Diane est membre fondatrice du Quatuor Cobalt et a partagé la scène avec des artistes de renommée internationale tels que le Quatuor Bozzini et le Quatuor Debussy

 

Diane est second violon solo de l’ensemble Galileo, orchestre jouant sur instruments d’époque. Elle joue régulièrement en tant second violon solo ou assistante dans différents orchestres symphoniques, dont l'Orchestre Philharmonique et Chœur des Mélomanes, l’ensemble Classico-Moderne et l’Orchestre FILMHarmonique, avec qui elle a enregistré le disque Phonèmes : La musique de François Dompierre. Elle est aussi pigiste dans les ensembles baroques Arion Orchestre Baroque, Clavecin en concert ou encore l’Ensemble Caprice.

 

Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, Diane est titulaire du Certificat d’Aptitude ainsi que d’un Master en pédagogie du violon. Engagée dans divers projets pour la diffusion de la culture et de l’éducation, elle est membre fondatrice du collectif Unis/sons et est notamment partie transmettre sa passion en Haïti à l'académie d'été de l'Institut de musique de Cemuchca en 2018. Diane est également membre du corps professoral de l'Académie Internationale de musique et de danse du Domaine Forget et professeure de violon au Conservatoire de musique du Collège Stanislas.

 

Diane a obtenu une maîtrise en interprétation à l’Université McGill dans la classe de JinJoo Cho après avoir complété son baccalauréat en interprétation dans la classe d'Annick Roussin à l'Université de Montréal.

 

Diane joue sur un violon italien signé de Pietro Mangiani

François Leclerc

LeclercF_ANY49673_Annie_Diotte.jpg

Le violoncelliste montréalais François Leclerc a débuté l’apprentissage de la musique à 8 ans dans le cadre d’un programme scolaire. Dès son plus jeune âge, il est initié à la musique d’ensemble dans de nombreux orchestres de jeunes. À seulement 18 ans, François s’était déjà produit sur les scènes de plusieurs villes au Canada, aux États-Unis et en Europe. À 16 ans, il a offert un concert au prestigieux Carnegie Hall de New York en tant que chef d’attaque et soliste.

 

Membre fondateur du Quatuor Cobalt, il est un chambriste aguerri. Il s’est en outre frotté à différentes formations et a bénéficié de l’enseignement du Quatuor Bozzini, du Trio Gryphon et des pédagogues Laura Andriani, Annick Roussin, Laurence Kayaleh et Guillaume Sutre. En solo, il s’est produit en classe de maître pour Jean-Guihen Queyras, Jan Vogler et Clive Greensmith. Récipiendaire d’un baccalauréat et d'une maîtrise en interprétation à l’Université de Montréal sous la tutelle de Yegor Dyachkov, il y a également complété un DEPA en violoncelle baroque avec Elinor Frey.

 

Il est lauréat d’une bourse du Fonds de développement pour jeunes musiciens et musiciennes de la Fondation Père Lindsay ainsi que de la Bourse de formation Fondation Père Lindsay – Orford Musique.

 

François Leclerc joue sur un violoncelle Pietro Antonio Cateni (c. 1790-1810) et un archet Gustav Prager généreusement prêtés par Canimex inc. de Drummondville (Québec), Canada.

bottom of page